O.V.N. & désinformation


Ils ont, ces OVNIs, de tout temps sillonné le ciel de notre planète bleue… depuis des millions d’années, bien avant que n’apparaisse sur TerrelHomo sapiens idaltu”, le plus ancien type d’homo sapiens dont les ossements, découverts en Éthiopie en 2005, remontent à environ 195 000 ans. D’autres espèces humanoïdes, reptiliennes notamment, vivaient alors sur Terre, ayant développé des technologies plus avancées que celles que nous connaissons au XXIe siècle[1]. Mais quelque déluges ayant provoqué l’extinction des civilisations les plus anciennes [2], nous avons pratiquement perdu toutes les traces de ces hautes technologies, supérieures à celles de notre XXIe siècle et que nous redécouvrons grâce à la rétro ingénierie, c’est-à-dire aux artefacts qui ont été découverts ou peuvent encore être découverts sur des sites archéologiques anciens ou nouveaux, en Crimée par exemple(cf. Sur notre article publiée récemment concernant la Crimée), ou bien encore en Bosnie, en Afrique du Sud ou en Chine. Mais aussi grâce à ces échanges « exo-politiques » avec certaines civilisations extranéennes, - négociations engagées depuis plus d’un demi-siècle par certaines nations en mal d’hégémonie, et qui sont désormais fort lourds de conséquences (nous aurons à en reparler si nous le pouvons).


    Durant des milliers d’années des représentations d’OVNIs ont été conservées grâce à des peintures rupestres attestant de leurs observations, telles celles du Tassili ou bien celles dites des « Cuevas de Ubisquistan » (ci-contre), qui dateraient de plus de 10 000 ans. Mais toutes ces représentations ne concernent pas seulement des observations de phénomènes extranéens. Aussi traiterons-nous tout d’abord de ces OVNIs qui sont bel et bien terriens, et dont il semble qu’ils furent capables de voyages interstellaires effectués à des vitesses supraluminiques (encore inconcevables pour la plupart d’entre nous) et dont aucun journaliste “sérieux” semblerait ne pouvoir prendre le risque d’en aborder le sujet.


I) OVNIS terriens les plus anciens

Le Mahābhārata et de la Bhagavad-Gîtâ indiens nous parlent des vimanas, les plus anciens véhicules volants que nous connaissions ayant appartenu à notre humanité, qui sillonnèrent nos cieux et qui, de nos jours, seraient certainement qualifiés d’OVNIs. Quatre types de VIMANAS existèrent :


 1/ Le Rukma vimana, de forme discoïde ou circulaire.

 2/ Le Sundara vimana, conique comme une fusée.

 3/ Le Shakuna vimana, appareil ailé muni d'une tour centrale   

 4/ Le Tripura vimana, vaisseau tubulaire en forme de cigare.



Parmi des dizaines (centaines ?) d’autres qui traitent de ce sujet, Les textes védiques (mais aussi tibétains) ne sont pas les seuls à mentionner des engins volants, véhiculant des êtres humains généralement assimilés à des Dieux. Des peintures sumériennes ou des bas-reliefs égyptiens nous offrent également des représentations d’engins volants, tels ceux présentés ci-dessous. Et les plus hautes traditions asiatiques, tibétaines, amérindiennes s’en font l’écho. Ainsi, lorsqu’en 1532, les « conquistadores » débarquèrent en Amérique du Sud sous le commandement de Pizarro, les autochtones les appelèrent Viracochas  (maîtres blancs) car, dans leurs anciennes légendes, des géants à la peau claire descendaient du ciel avec leurs disques volants, considérés tels des maîtres du ciel à qui ils remettaient de l’or. Quant aux Tibétains, ils parurent médusés de voir apparaître des hommes blancs survenus par les vallées himalayennes, et ils leur demandèrent pourquoi ils venaient d’en bas, alors que les autres fois ils venaient d’en haut. Observons quelques représentations de ces voyageurs non ordinaires voyageant dans les cieux et de certains de leurs engins volants :





            








                      




               A  -  Représentations sumériennes et égyptiennes  - B -


                              

  












C- Sceau Sumérien  sur tablette d’argile

                                                                   

  




   














Représentations égyptiennes (D), Maya et  Inca (E - F  - G )

La représentation Sumérienne et Egyptiennes ci-dessus (A et B ) et le bas-relief en-dessous (C), nous parlent-t-ils d’êtres venus d’autres mondes, ou d’hommes de la Terre montés sur des chars volants dotés d’armes puissantes, (cf. : http://extraterrestrialcontact.com/tag/vimanas/ ) ? Et cette frise sculptée (D) du Temple d’Abidos en Égypte (http://www.planete-revelations.com/t14510p75-anciennes-decouvertes-nous-montrant-des-traces-de-technologies-anciennes), achevée sous le règne de Ramsès II (1279-1213 av. J.C.) nous parle très certainement d’engins volants étonnamment modernes.  Les grands prêtes et savants d’alors avaient-ils accès à notre XXe siècle par des portes temporelles et transdimensionnelles ? Mais encore, nombre d’artefacts Mayas et Incas (E, F & G) représentent également des OVNIs sans conteste possible.

Quoi qu’il en soit, des technologies en avance de milliers d’années sur celles de notre 3e millénaire naissant, étaient connues et utilisées par les hommes de la Terre, et non seulement par des extranéens. Aussi, est-il plus que vraisemblable que ces technologies furent transmises à certains êtres humains terriens autochtones, mais exclusivement utilisées par des castes d’individus de « haut rang ». L’histoire se répète, y compris en ce IIIe millénaire où les savants remplacent les prêtres d’antan.

Aux temps de Mû et de l’Atlantide, nous pouvions voyager tout autour de la Terre grâce à différents types de vimanas. Et pas seulement à ces époques antédiluviennes car nous savons que, neuf siècles avant Jésus-Christ, le roi Salomon voyageait dans les airs et disposait pour cela de spacioports, dont certaines traditions se font encore l’écho. Ainsi, d’après le Kébra Nagast <, le roi Salomon allait visiter son fils Ménélik 1er d'Éthiopie en volant dans une "chariot céleste" : «"Le roi et tous ceux qui lui obéissaient volèrent sur un chariot sans douleur ni souffrance, sans sueur ni effort, et parcoururent en un jour la distance que l'on fait en trois mois (à pied !) » <http://dreadlocks.e-monsite.com/pages/rastafari/kebra-nagast-2eme-partie.html>

     Dans le livre « Shambhala » de Nicholas Roerich[3] nous pouvons lire le passage suivant : "l'ensemble du Moyen-Orient, jusqu'au Cachemire, est parsemé de montagnes appelées "trônes de Salomon", tel le Takht-i-Suleiman (trône de Salomon) qui dresse son sommet plat au nord-ouest de l'Iran, et dont on a conjecturé qu'elles aient servi de terrains d'atterrissage pour l'aéronef de Salomon." . Et, de nos jours, dit-on encore que : « en Asie centrale les gens pensent que le roi Salomon prend son envol sur une machine volante miraculeuse au-dessus des vastes étendues de l’Asie. De nombreuses montagnes d’Asie sont couronnées  de ruines ou de pierres portant la marque de son pied ou de ses genoux, comme preuve  de ses longues prières. On les appelle trônes de Salomon. Le Grand Roi a volé jusqu’à ces montagnes, il a atteint toutes les hauteurs, il a laissé derrière lui les soucis du gouvernement et à ici rafraîchi son esprit » [4].

A travers le monde, de nombreuses montagnes tronquées, comme le Mont-Dol  (à Dol-de-Bretagne en France), ou la pyramide Del Mundo Perdido (de Tikal au Yucatán), continuent de représenter pour les autochtones des spacioports d’où les antiques aéronefs prenaient leur envol. Et puis nous avons les célèbres pistes de Nazca au Pérou, dont nous ne pouvons prendre toute la mesure de leur splendeur et complexité, que vues du ciel.


  



   

                  

                                       Le colibri de la piste de Nasca                                               Pilote dans son engin (dalle de Palenque - Yucatàn)


Et puis n’oublions pas au Liban les ruines du Temple de Baalbek qui se dressent sur de colossales. pierres de fondement Sur la photo ci-dessous à droite, nous apercevons les colonnes du temple de Jupiter, qui fut le plus grand jamais bâti par les romains[5] s’élevant au-dessus de deux minuscules personnages qui nous donnent l’échelle des pierres immenses servant de fondation, juste en dessous d’eux. La plus grosse de ces pierres est estimée à 1300 tonnes ! Les photos, à gauche ci-dessous, offrent un bel aperçu cette pierre taillée restée dans la carrière.  A l’arrière plan de cette photo, on distingue faiblement les colonnes du temple de Jupiter, colonnes que l’on retrouve sur la photo de droite du Temple que les Romains rebaptisèrent Héliopolis. Comment de si colossales colonnes furent-elles déplacées ? Aucun engin de levage au monde ne pourrait encore les déplacer de nos jours !






 Nous noterons encore que notre planète connut, à des époques antédiluviennes, des technologies redécouvertes au siècle dernier, et dont beaucoup sont encore classées top secret (armes à plasma ; armes EMP à impulsions électromagnétiques3 ; armes DEWs à énergie dirigée  (Direct Energy Weapons] ; superarmes EM scalaires stratégiques soviétiques, pour celles que nous pouvons connaître[6]…). De ces anciennes technologies nous n’avons conservé aucune mémoire, mais de secrètes collaborations avec les civilisations extranéennes conduites par la Société de Thulé en Allemagne, puis reprises sous le IIIe Reich à partir des années 1930, ont permis de redécouvrir certaines de ces hautes technologies.

Concernant ce que nous appelons les O.V.N.I.s, nos ancêtres des civilisations de Mû et d’Atlantide, en maîtrisaient les technologies fondées sur les lois de l’antigravitation. Ils purent très vraisemblablement  - ne nous en déplaise - entreprendre des voyages spatiaux interstellaires, des voyages temporels et interdimensionnels, que les savants et techniciens commencèrent à redécouvrirent partiellement au XXe siècle.     Dans le chapitre suivant, nous tenterons d’examiner à grands traits ce qu’il en est des technologies redécouvertes et utilisées notamment dès les années 1930 ; et dont nous pouvons nous demander très légitimement pourquoi il semblerait qu’elles dussent être tenues encore secrètes de nos jours, ou demeurer sujettes à caution.

   


II) Pourquoi ?...veut-on nous maintenir dans l’ignorance et la stupidité

Ces « objets volants» dits « non identifiés » sont parfaitement identifiés, et depuis longtemps ! Et ils sont à nouveau fabriqués et utilisés depuis plus d’un demi-siècle !  Alors, demandons-nous pourquoi, en ne nous appuyant que sur de simples constats que nous voudrions poser sans acrimonie :

Pourquoi veut-on encore, de nos jours, entretenir autour de ces « OVNIs » : doute, dérision, non crédibilité, ignorance et immaturité au plan intellectuel et scientifique ? Pourquoi certains médias semblent-ils acharnés à ne vouloir seulement que “distraire” et abuser le “bon peuple” - objet de tous les mépris - en ne cessant de l’entretenir que de vies des célébrités, de sexe, de sang, de football et autres jeux propres à l’esbaudir et l’ébaubir, ou bien encore à l’entretenir de supposés clivages politiques entre la gauche et la droite et, quotidiennement et avant toute chose - de crimes, de violences et d’arnaques ? « Panem et circenses » : “du pain et des jeux”, proclamaient les romains... Vingt siècles après, faisons-nous mieux avec nos technologies d’avant-garde ? A l’évidence, c’est devenu bien pire. Bien rares sont les émissions télévisuelles ou radiophoniques qui font le choix courageux de nous informer sur des questions parmi les plus sérieuses et fondamentales concernant notre humanité et son développement harmonieux, les connaissances véritablement utiles et le véritable art de vivre au quotidien avec nos proches et tout ce qui vit et existe dans le respect et la reconnaissance.

Mais encore, pourquoi les religions d’état (catholicisme notamment) se sont-elles évertuées, au cours des siècles antérieurs, à faire disparaître les documents (codex amérindiens notamment) pouvant témoigner de ces hautes connaissances technologiques et spirituelles détenues par l’humanité, il y a des éons ? Notons cependant que, fort heureusement, les plus hauts dignitaires des l’Églises Catholique, Musulmanes et Juives, reconnaissent désormais les possibilités d’existence d’êtres extranéens[7].

Pourquoi les coteries politico-économico-religieuses et/ou (surtout) maçonniques, ne sont-elles obnubilées que par le secret et le pouvoir ? emmurées dans le dédain du plus grand nombre, dans le mépris de cette ‘masse’ que l’on préfère confiner dans l’ignorance sous couvert d’académisme et sous prétexte de l’éduquer à croire, sans poser de question ! Puis, par tous les moyens (guerres, attentats, épidémies provoquées, surconsommation, pollution, médications contraires à la santé, etc.), entretenir l’indigence, la déficience morale et physique, la maladie et le manque de discernement pour le seul profit de quelques-uns, ni plus intelligents ni mieux éduqués, sinon d’apparence ?

Ce terrible et persistant constat semble sans appel, et nous assistons à l’effondrement écervelé de notre civilisation que nous croyons moderne. Essayons simplement, pendant dix petites minutes, d’observer et analyser en conscience nos publicités télévisuelles, puis de nous remémorer celles que nous regardions il y a dix, vingt, trente voire cinquante ans en arrière. Le constat semblerait sans appel : d’année en année elles déclinent de façon vertigineuse, le niveau d’efficience intellectuel requis par ceux auxquels s’adressent les publicités apparaît s’être véritablement réduit à celui de la débilité véritable, de l’infantilisme sans frein ponctué de hurlements et de gesticulations sans retenue, de la gabegie sans réserve, de l’indécence sans limite, d’absurdité pure et simple élevée au rang de comportement modèle par les médias de tous bords. Matraquage et abrutissement, désinformation et conditionnements drastiques, déresponsabilisation et infantilisation, semblent être devenus les critères les plus constants de notre société de consommation effrénée, alors que les sujets véritablement dignes d’intérêts semblent le plus souvent devoir se maintenir dans la marge pour exister néanmoins, grâce au courage et à l’engagement de professionnels responsables, toujours menacés d’être remerciés pour ne pas se maintenir dans la norme du non-savoir requis.

Et nous pourrions aussi nous demander quand « nos » politiques, affiliés en leur plus grand nombre à des obédiences maçonniques reliées aux Illuminati, commenceront-ils à sortir de leurs clivages artificiellement entretenus pour enfin ne s’occuper véritablement que de Bien Commun, de santé spirituelle et intellectuelle, psychique et physiologique de leurs Frères et Sœurs en humanité et d’accueillir dignement et officiellement ceux d’autres Mondes[8] ?… plutôt que d’accorder en priorité leurs efforts et intelligences à fabriquer artificiellement toutes sortes de conflits armés, réels ou potentiels ! Une troisième guerre mondiale n’était-elle pas prévue, avec recours massif au nucléaire[9] ? Croyons-nous vraiment que nous nous en sommes éloignés ? Ceux qui ont construit secrètement d’immenses villes souterraines tout autour de notre globe sauront parfaitement tirer leur épingle de ce jeu de massacre… pour y retrouver des civilisations intraterrestres, notamment reptiliennes, qui durent s’y réfugier il y a des millions d’années pour les mêmes motifs ?

Il ne tient qu’à nous de cesser de nous laisser convaincre que nous ne sommes pas ces individus bornés, crédules et infantiles que ceux qui nous gouvernent tendraient à nous laisser accroire. Certains êtres se sont incarnés dans ce but de responsabilité et de conscience, tels ceux que nous surnommons les Indigos. Mais déjà, depuis plus de 15 ans, la notion même en est combattue par les médias aux ordres des puissances occultes qui nous gouvernent : les Indigos ne « doivent pas » exister. Cependant ils continuent à s’incarner, et ne pourront être bernés longtemps comme nos générations l’ont été depuis des millénaires, et plus particulièrement depuis les deux dernières guerres, parfaitement programmées elles aussi.

Mais encore, il est un sujet qu’il n’est pas « correct » d’aborder en matière de vaisseaux de l’espace (et que nous allons aborder), car il « sent le soufre » idéologique, et nombre de supposés chercheurs voudraient qu’il demeurât occulté : celui des toupies, disques et autres cigares volants construits en Allemagne dans la première partie du XXe siècle, et déjà dotés de technologie antigravitationnelle.


III) OVNIs et antigravité

La technologie des OVNIs, extranéens ou terriens - de quelle que soit l’époque - est indissociable de l’antigravitation, dont le concept est proche de celui, beaucoup plus ancien, de lévitation. Bien des chercheurs indépendants s’intéressèrent à cette question : comment annuler la masse d’un objet et permettre qu’il puisse se déplacer ou être déplacé d’un endroit à un autre, d’un plan à un autre, d’un monde à un autre monde, sans utiliser de force pour le soulever ?

Les théories antiques s’intéressèrent au son et à ses capacités vibratoires et fréquentielles. Très certainement, les vimanas de l’antiquité et ceux des civilisations atlantes, lémuriennes, ou celles de Mû et Hyperborée, se déplaçaient par antigravitation.

Ce sont des scientifiques et techniciens allemands qui, dès les années 1920 s’intéressèrent à cette question et surent bientôt construire les appareils volants qui utilisèrent cette modalité de transport et de déplacement des anciens astronautes. Tentons de brièvement en expliquer les principes, bien que nous ne soyons pas du tout versé en sciences physiques.

L’anti-gravitation a pour but de contrôler la masse d’un objet (ou véhicule) afin de le libérer de l’attraction de la gravité, sans avoir à lui opposer une autre force qui lui serait supérieure (fusée à charges explosives ou propulsives par exemple, ou avions déplacés par la force de traction générée par de leurs hélices). L’une des applications les plus importantes, des plus anciennes et des plus redoutables de l’antigravitation est liée au phénomène dit d’électrogravitation scalaire. Elle fut redécouverte, dès 1896, par le génial Nikolas Tesla. A sa mort, ses travaux furent bien vite détournés par l’armée américaine, et ils sont maintenant intensément développés dans certains de leurs aspects, y compris scalaires (les antennes HAARP par exemple).

Mais ces technologies furent surtout développées en Russie depuis les années soixante, sous la présidence de Nikita Khrouchtchev qui annonçait alors la fabrication de superarmes d’une puissance inouïe, capables de fonctionner avec une maîtrise totale des propriétés de l’espace et du temps. Les armes électromagnétiques scalaires ayant faculté d’agir d’une façon décalée dans le temps et d’atteindre leur(s) cible(s), où qu’elle se trouve, en annulant les propriétés de l’espace et du temps (obusiers scalaires par exemple) par émergence d’une charge explosive d’une terrible puissance dans une zone de l’espace et un temps donné, précis à la seconde. La navette Challenger fut désintégrée par une telle arme, semble-t-il. Mais aucun autre pays au monde ne pouvait se douter que de telles armes puissent exister à cette époque (ni bien des années plus tard), capable de faire fondre les plus épais blindages, de détruire une armée entière, ou encore toute la population d’une contrée sur plusieurs centaines de kilomètres, et susceptible d’avoir les plus terrifiants impacts sur terre, dans l’air ou sous l’eau (nous invitons notre lecteur à se rendre sur le site de José Frendelvel <Voltair.free.fr/scalar/scalaire.htm>, pour de plus amples explications sur ces armes également susceptibles de véhiculer et transmettre électromagnétiquement « n’importe quel pattern de maladie ou de mort cellulaire ». Les armes atomiques sont devenues « paléolithiques » en comparaison, et par trop rédhibitoires pour l’environnement sur une trop longue durée. Hélas, l’ignorance de nos médias en la matière, et les peurs sciemment entretenues pour des raisons de conditionnement des consciences et des comportements… sont confondantes.

Quant à l’armée américaine, elle s’intéressa plus particulièrement aux technologies déjà mises au point par les savants allemands du IIIe Reich, et tout particulièrement celles redécouvertes et mises en œuvre par Viktor Schauberger. L’opération « Paperclip » permit de récupérer des centaines de cerveaux (1500) très pointus et aguerris, leur permettant de très vite afficher une hégémonie… que nous dirons de façade.

Avant d’aborder la question des technologies allemandes mises au point au cours du siècle dernier sous le régime nazi, quelques mots encore, relatifs aux ondes scalaires et aux vaisseaux extranéens de 5e dimension. L’une des manifestations traduisant la présence d’un vaisseau invisible à nos yeux de chair ou à des téléobjectifs, résulte de l’effet produit par les ondes scalaires émises par ces vaisseaux extranéens sur les nuages, lorsqu’ils sont assez légers. Ces nuages sont mis en andins parallèles. On peut alors en déduire la position relative de ce(s) vaisseau(x) et empoigner son appareil photo numérique ; avec quelqu’habitude nous pouvons notamment réussir à photographier un « vaisseau cloche » transparaissant entre les nuages voire un vaisseau-mère pléïadiens (cf. la page « Diaporama » ou la page « E.T. et Exocivilisations » que nous avons consacrée au Pléïadiens sur ce site). Nos amis d’outre-espace peuvent d’ailleurs moduler en grosseur et en « fréquence » ces nuages et nous offrir ainsi un véritable « concert visuel », comme l’on jouerait d’un instrument de musique.












Andins de nuages modelés par les ondes scalaires d’un vaisseau


Notons que cette forme de nuage peut également être engendrée par les ondes scalaires émises par une des stations HAARP ( High-frequency Active Aural Research Program [10] ) dispersées autour de la Terre, hormis l’Afrique (la station HAARP la plus proche de la France est basée en Angleterre). La photo ci-dessus fut prise en Aquitaine, et l’orientation des andins de nuages ne correspond pas à celle des ondes émises par la station HAARP britannique. Nous pouvons par ailleurs observer que lorsque plusieurs vaisseaux extranéens sont présents dans le ciel, les ondes scalaires qu’ils émettent formeront les nuages selon des andins orientés dans des directions différentes, et allant jusqu’à s’entrecroiser.

Nous examinerons également en quoi les journalistes et leurs lecteurs furent le plus souvent abusés par des témoignages et des photos (celles de George Adamski ou de Billy Meyer) qui, selon toute vraisemblance, étaient d’origine terrienne et non pas extranéenne. Mais nous n’entrerons pas dans une polémique à ce sujet par respect pour les personnes concernées, qui semblent avoir été elles-mêmes abusées par de supposées entités grandes et blondes, “Vénusiennes” annoncées. Ce qui ne signifie pas qu’ils n’aient pu avoir été invités à monter dans une « soucoupe volante » pour visiter d’autres planètes. Même les premiers astronautes américains qui posèrent « le premier » pied sur le sol lunaire, furent scandalisés d’apprendre, bien des années plus tard, que les disques volants qui les observaient depuis le ciel lunaire… n’étaient autres qu’américains et de fabrication très humaine. Mais ne fallait-il pas commencer d’informer le “vulgus pecum” en lui fournissant un aperçu des possibilités technologiques de l’Amérique à conquérir le Ciel et les autres planètes ?… en damnant le pion aux Russes de la façon la plus médiatique possible ; lesquels acceptèrent apparemment de jouer le jeu, sans dévoiler leurs propres cartes.

Nous examinerons bientôt les raisons pour lesquelles Russes et Américains étaient si fébriles de faire main basse sur les technologies développées par les savants du IIIe Reich, en récupérant tout ce qu’ils purent : matériels, plans et hommes, autant qu’ils le purent.

Dès 1922, les premiers objets volants non identifiés commencèrent à s’élever dans les airs, fabriqués par des techniciens allemands…

                                                                      à suivre…

NOTES

1 - Nous projetons d’écrire un article sur ce thème, dès que nous le pourrons…                                                                                   retour au texte

2 - Le plus récent de ces déluges fut celui qui rasa l’Atlantide où des technologies de pointe permettaient la fabrication de vaisseaux aériens appelés Vimanas, dont parlent les écrits Indiens (littérature Védique notamment) et Tibétains les plus anciens. Mais d’autres civilisations précédèrent L’Atlantide, la Lémurie, le continent de Mû ou la mythique Hyperborée qui, subirent également de terribles déluges.

Un très grand nombre de sites s’offrent au  visiteur intéressé, qui pour pourra consulter d’innombrables documents présentant des témoignages et des représentations de la présence extranéenne, connue depuis des millénaires, sur les sites suivants dont nous nous sommes en partie inspirés :

    * http://www.terralab.it/esoterica/Vimana.htm

    * http:// http://www.appelguery.com/

   * http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2008/12/14/1356604_les-vimanas-des-vieux-manuscrits-decrivent-des-ovnis.html

    * http://actualitedelhistoire.over-blog.com/article-s-56929387.html

    * http://www.artivision.fr/docs/aeronef.html

   * http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Vaimanika_Shastra

   * http://pioum.chez.com/conspirations/Vimana.htm

   * http://ovni-belgique.xooit.be/t741-Les-ovnis-vimanas.htm

   * http://www.nouvelordremondial.cc/2014/03/02/

   * http://dossiers.secrets.free.fr/enquetes/vimanas.htm

   * http://www.crashdebug.fr/index.php/dossiers/3891-jean-marc-roeder-antigravite-et-ovnis-militaires

   * http://michelduchaine.com/2014/01/06/les-chroniques-ufologiques-partie-1-tableau-chronologique-des-ovni/

* http://lastinieblasdelamente.wordpress.com/2012/06/15/mayas-contactos-extraterrestres-en-el-pasado/

…* http://www.mystere-tv.com/enorme-ovni-proche-du-soleil-v665.html

…* http://areazone51ufos.blogspot.fr/2013/06/armenie-ovni-vu-dans-la-ville-derevan.html

   * "http://www.mystere-tv.com/anciennes-fresques-et-peintures-sur-les-ovnis-v1686.html

   * http://dimension6paranormal.blogspot.com/2011/12/pinturas-con-ovnis-ovnis-en-el-arte.html                       retour au texte            

3 - Nicholas Roerich, « Shambhala », Éditions du IIIe Millénaire - Québec, 1989                                                                                        retour au texte

4 - Vous trouverez un extrait de ce passage selon une autre traduction sur le site : <http ://eden-saga.com/fr/avions-antiques-bacon-vinci-rousseau-ovnis-fusees-hydraulique-trones-de-salomon.html>                                                                                                                        retour au texte

5 - Les autochtones aiment à dire que les romains découvrant des ruines si colossales, voulurent construire le plus grand de leurs temples pour impressionner ceux qui vivaient dans la plaine de la Bekaa.                                                                                                                 retour au texte

 6 - Vous trouverez sur le site <voltaire.free.fr/> un article traduit par José Frendelvel s’intitulant : « Les Armes Electromagnétiques Scalaires Soviétiques ; et sur le site de J. P. Petit <http://www.jp-petit.org/nouv_f/EMP_bombs/EMP_bombs.htm>, un article consacré aux « Armes à Impulsion Electromagnétique »                                                                                                                                                                         retour au texte

7 - Notamment dans l’article publié sur < http://chretiens2000.over-blog.com/vatican-%C3%89vangile-selon-e.t.-3.4>, et de façon plus détaillée, sur l’article intitulé « Vatican : L’E.T. est mon Frère », publié par d’Appel Guéry sur : <http://www.appelguery.com/?p=476>, où apprenons que : « Monseigneur Corrado Balducci, théologien au Vatican, avait déjà engagé l’Eglise dans la voie d’une reconnaissance de la réalité extraterrestre. Hier, le directeur de l’observatoire de Castel Gandolfo vient de rappeler que la foi en Dieu n’exclut pas d’envisager l’existence des aliens. Le Révérend Jose Gabriel Funes a déclaré que l’immense étendue de l’univers montre qu’il est possible que d’autres formes de vie existent en-dehors de la Terre, même des êtres évolués. Dans une interview publiée par L’Observatore Romano le 13 mai, jour anniversaire de la première apparition de Fatima, le Révérend Funes a dit que cette idée “ne saurait être contraire à la foi chrétienne” parce que les aliens seraient des créatures divines. L’interview reprend en titre une de ses formules : “L’extraterrestre est mon frère”. Selon lui, nier l’existence des E.T. serait comme “imposer des limites” à la liberté du Créateur. “Comme il existe une multiplicité de créatures sur Terre, il peut y avoir d’autres êtres également intelligents créés par Dieu”. Nous y apprenons que musulmans et rabbins considèrent que l’existence d’entités extraterrestre ne serait pas contraire à leur foi. Ainsi, le représentant du Conseil des Muftis de Russie, Rushan Abbyasov, déclara : “L’enseignement de l’Islam admet qu’il existe une intelligence extraterrestre : une des sourates commence en célébrant Allah, le Seigneur des Mondes. Il est donc possible qu’il existe d’autres civilisations dans l’univers.”                                                                                                                                                                                                                                     retour au texte

8 - Ils sont d’ailleurs officiellement reconnus par des hommes politiques tel le Premier Ministre Russe, Monsieur Medvedev sur cette vidéo réalisée et diffusée sur <www.youtube.com/watch?v=1cjWSAAipvM > ; ou encore la déclaration de l’ancien ministre de la Défense du Canada, Monsieur Paul Heylier sur : <www.youtube.com/watch?v=oieac6m-BcE>                                                                              retour au texte

9  - Que les armes EMP à impulsions électromagnétiques3 ; les DEWs à énergie dirigée  et surtout les superarmes EM scalaires stratégiques des soviétiques, rendent parfaitement obsolètes - sauf pour des raisons stratégiques, économiques ou démographiques.     retour au texte

10 - De nombreux sites traitent de ces installations et de leurs programmes supposés. Par exemple le site de Serge Boisse <http://sboisse.free.fr/technique/haarp.php>                                                                                                                                                    retour au texte




Sommaire

I) OVNIs terriens les plus anciens

II) Pourquoi ?... (veut-on nous maintenir dans l’ignorance)


III) OVNIs et antigravité

D’autres pages, en préparation, viendront compléter cet article.

Autres chapitres prévus… que nous publierons bientot dans une seconde partie:

I) Les OVNIs terriens du IIIReich

II) OVNIs militaires et rétro-ingénierie…

III) Les OVNIs extranéens et témoignages humains

Accueil Ontopsychologie Ontothérapie Lexique Livres   Diaporama Reiki Unitaire Etres++ Liens Evènements Dossiers Interdits Cyrille Odon Dossiers Santé
Accueil Ontopsychologie Ontothérapie Lexique Livres   Diaporama Reiki Unitaire Etres++ Liens Evènements Dossiers Interdits Cyrille Odon Dossiers Santé